Les caractéristiques

  A partir de postures et d’exercices simples chacun peut s’approprier la méthode à son rythme.


-          Méthode vivantielle basée sur la phénoménologie existentielle

-          Renforcement des structures positives de la personne

-          Grande variété de techniques psycho-physiques

-          Liberté dans l’adaptation à chacun

-          Mise en pratique facile dans la vie quotidienne

-          Durée des exercices : variable

 

Ce que n'est pas la sophrologie caycédienne

  -          Une simple méthode de relaxation

-          Une école ou philosophie orientale

-          De l’hypnose

-          De la psychologie ou de la psychanalyse

-          De la parapsychologie

A qui s'adresse-t-elle?

A toute personne désireuse d’améliorer son bien vivre, de développer ses ressources et compétences.

Comme toute démarche de croissance et de découverte, elle ne s’apprend pas dans les livres mais se pratique avec un sophrologue caycédien® entraîné, formé et diplômé. Cette méthode se vit dans et avec son corps, son esprit et sa sensibilité.

Une pratique régulière personnelle favorise l’intégration des vivances et active l’approfondissement de la démarche. Cet entraînement est accessible à tous, il ne requiert pas d’aptitudes physiques ou intellectuelles particulières.

Une fois les bases acquises, la démarche personnelle peut s’amorcer puis se renforcer, et chacun s’offre alors la possibilité de devenir acteur de son évolution.

Le travail sophrologique ne consiste pas seulement à apporter un mieux-être ou un mieux vivre mais consiste à déployer son Etre.

 

Le travail sophrologique ne se substitue en aucun à un suivi médical.

Il en est un accompagnement.

 

Comment se pratique-t-elle?

La sophrologie peut se pratiquer en séance individuelle ou de groupe.

La sophrologie se pratique en tenue de ville ou décontractée, confortable dans tous les cas. Certains exercices se déroulent en position assise, d’autres debout, dans un environnement agréable mais sans condition particulière.

Une pratique répétée et régulière est indispensable.

Le/la sophrologue est soumis au secret professionnel et observe un code de déontologie.